fbpx

Sophrologie: quelles différences avec la relaxation ?

La sophrologie va au-delà de la simple recherche de détente corporelle. Elle se veut une préparation à l’action qui doit permettre, à terme, de vivre en meilleure santé.

Sophrologie, relaxation… Du pareil au même? Pas vraiment, même si les deux méthodes sont proches cousines. L’une, la relaxation, existe depuis le XIXe siècle. L’autre est plus récente: la sophrologie a vu le jour dans les années 1960. La relaxation a donc été utilisée, entre autres techniques, par le créateur de la sophrologie, le neuropsychiatre espagnol d’origine colombienne Alfonso Caycedo.

Les similitudes de ces deux techniques? Un niveau de travail similaire – le thérapeute intervient quand le patient est au bord du sommeil -, la voix comme porteuse du soin, l’absence de manipulation physique, la recherche de la détente corporelle et l’utilisation de la respiration comme support de cette présence au corps.

Mais beaucoup de choses les différencient. «Tout d’abord, la posture, explique Marie Laure Jacquet, sophrologue et directrice de l’Institut national d’enseignement de la sophrologie, l’Ines, à Paris. En relaxation, la personne est allongée ou assise confortablement. En sophrologie, nous sommes assis ou debout. La relaxation est une méthode passive, tout comme l’est un massage, alors que l’objectif de la sophrologie est de rendre la personne actrice de son changement et de son évolution: l’intention n’est pas la même.» En somme, la sophrologie propose des «outils» pour agir, pour se transformer.

Lire la suite sur le Figaro

1 Commentaire Leave a comment

  1. PIERRE 16 janvier 2018 Subscriber

    Bonjour,

    Je suis sophrologue et je souhaite préciser que la sophrologie existe depuis l’antiquité À cette époque, il s’agissait d’hypnose bien qu’aucun nom particulier ne lui ait été donné. C’est la sophrologie caycédienne qui existe depuis les années 60 et qui est donc récente. D’ailleurs, M. CAYCÉDO, son fondateur a fait ses début en hypnose puis a voyagé en Asie et en a rapporté différentes pratiques (méditation, relaxation, yoga) pour en faire “sa” sophrologie.

Laisser votre commentaire