Hynothérapeute clinicienne – Semur-en-Brionnais

Depuis mes études de tourisme, mon esprit nomade et mon parcours professionnel de mes 20 premières années dans la vie active, m’ont amenée à voyager un peu partout dans le monde, essentiellement dans les Amériques et la Caraïbe.

J’ai travaillé pour différentes entreprises privées, dans le tourisme puis dans l’import-export. Ces expériences ont élargi mon horizon culturel, de par la découverte de mondes et cultures différents les uns des autres. Ce n’était pas suffisant.

J’avais une vie confortable, agréable, et j’avais réalisé mon rêve d’enfant de voyages et de découvertes ; j’avais beaucoup de chance, mais quelque chose manquait à l’appel : être utile, servir. Depuis l’âge de 25 ans, j’avais envie de travailler dans l’humanitaire, mais n’ayant aucune expertise, je ne pouvais pas être d’une utilité quelconque, du moins, c’est ce que je pensais.

Cependant, je savais que j’y parviendrai quoi qu’il arrive, et à 41 ans, célibataire sans enfant, j’ai laissé travail, maison, pays, et je suis partie réaliser mon autre rêve, et je suis devenue travailleuse humanitaire.

J’ai commencé dans la logistique et l’administration.

J’ai gravi les échelons peu à peu pour devenir coordinatrice et enfin Chef de mission. Pendant les 13 années suivantes, j’ai eu l’énorme chance de toucher de près à beaucoup de thématiques humanitaires qui m’intéressaient : la malnutrition, les catastrophes naturelles, les droits de l’Homme, la sécurité alimentaire, l’environnement.

J’ai quitté l’humanitaire en 2013, parce que je voyais plus de raisons négatives que positives à continuer.

Après de longs mois de remise en question, et ne voulant pas perdre la raison pour laquelle je me lève chaque matin, j’ai décidé de devenir hypnothérapeute. Je n’allais plus aider les autres collectivement, mais individuellement.

Je suis donc allée me former aux Etats Unis, en 2014 (date d’ouverture de mon cabinet) et en 2017.

L’hypnose traite beaucoup de choses, mais j’aime beaucoup travailler sur le traitement des traumas.

Cette année, avec la crise en Ukraine, j’ai exceptionnellement travaillé pour une ONG pendant 2 mois en Pologne, sur la problématique de Santé mentale en temps de guerre.

 J’ai retrouvé l’envie, l’énergie et l’enthousiasme de mes débuts ; mais je ne veux pas retourner en arrière, mes os ont pris de l’âge, et je ne veux pas abandonner ma profession d’hypnothérapeute et mes clients.

Ayant travaillé principalement dans des pays en guerre, je connais les effets sur mes collègues humanitaires ; le stress, la peur, l’anxiété, la fatigue, la frustration, le découragement, l’énervement, sont choses communes, et les humanitaires avec ou sans expérience du terrain, n’y sont pas toujours préparés ou ne savent pas réellement gérer ces flux d’émotions et de sentiments pendant et après leur mission.

Avec l’hypnose et ma connaissance du terrain, je sais que je peux aider mes collègues humanitaires là-dessus. Je voudrais proposer aux RH des ONG, des ateliers d’auto-hypnose de 2 ou 3H pour donner des outils aux humanitaires qu’ils pourront utiliser sur place, individuellement ou en groupe.

Aujourd’hui, mon activité s’articule sur deux volets :

  • Ma pratique d’hypnothérapeute en cabinet pour les particuliers
  • Les ateliers d’auto-hypnose destinés aux travailleurs humanitaires. 

J’interviens sur rendez-vous, en présentiel et en téléconsultation. 

Hynothérapeute clinicienne – Semur-en-Brionnais

Voir tous les horaires
  • Lundi14:00 - 18:00
  • Mardi09:30 - 18:00
  • Mercredi09:30 - 18:00
  • Jeudi09:30 - 18:00
  • Vendredi09:30 - 18:00
  • Samedi09:30 - 12:30

janvier, 2023

30

lundi

    Fermé

26 Aout 2019

  • Mardi
  • 9h - 10h
  • Loan TRAN-THANH
Un email de confirmation du rendez-vous sera envoyé après approbation.

Parfait !

Nous avons reçu votre rendez-vous et nous vous enverrons une confirmation par courriel après approbation.

Votre demande a été soumise avec succès.