« En cas de douleur chronique, d’abord penser simple, penser mécanique articulaire :                                     « Etiopathie»

 

« Etio » voulant dire cause en grec, l’étiopathie est une thérapie manuelle, une évolution de l’ostéopathie et de la chiropraxie visant à débloquer les causes articulaires afin que les conséquences douloureuses chroniques locales ou à distance soient supprimées.

 

Les douleurs locales, c’est par mal position vertébrale, étirement ligamentaire, inflammation locale comme par exemple les lombalgies.

 

Les douleurs à distance c’est via les racines rachidiennes (sortant de chaque côté de la moelle épinière à chaque étage vertébral) qui sont comme des câbles électriques allant former des nerfs et innerver tous les systèmes dans le corps. S’il y a un blocage articulaire vertébral cela peut générer « de mauvaises informations électriques » parcourant ces câbles, empêchant les systèmes aux extrémités de bien fonctionner.

 

Il existe des dysfonctions :

  • Neuro-musculaires (les contractures douloureuses chroniques).
  • Neuro-articulaires (rhumatismes chroniques).
  • Neuro-vasculaires (réseau sanguin, infections ou inflammations chronique).
  • Neuro-viscérales (via l’innervation inconsciente neurovégétative).

 

Le but de l’étiopathie est donc de débloquer toutes les causes articulaires (primaire et secondaire) :

– De façon à éviter la récidive d’un blocage articulaire primaire vers un secondaire.

– De rétablir la position vertébrale, supprimer la douleur inflammatoire locale.

– De supprimer les dysfonctions, les douleurs à distance.

 

En cas de douleurs chronique il faut penser simple, mécanique articulaire et surtout s’il n’y a pas eu de traumatisme récent. Dans ce cas il n’y a pas d’atteinte de structure (rien d’abîmé, rien de cassé) qui justifie la douleur, donc cette dernière est probablement justifiée par une atteinte des fonctions pré citées par conséquent d’origine vertébrale !

 

La cause articulaire est permanente il faut la débloquer.

La conséquence est la douleur (l’alarme) plus moins intermittente en fonction des capacités d’adaptation des systèmes. C ‘est ainsi que même chronique la douleur en général va et vient dans le temps.

 

Il ne faut jamais oublier qu’il existe une différence entre l’atteinte de structure et l’atteinte de fonction.

 

Lors d’une séance au cabinet, le thérapeute :

 

–    Explique le principe etiopathique simplement (afin que patients et thérapeute aient un    discours commun sur les pathologies et traitements).

–    Effectue une fiche globale d’identité afin de connaître les antécédents.

  • Rédige une fiche de consultation ou le patient décrit ces douleurs pour définir un diagnostic articulaire causal potentiel.
  • Réalise une révision vertébrale globale de façon à traiter les causes articulaires primaires et secondaires.
  • Effectue un pronostic en fonction des blocages effectivement trouvés, des déblocages réussis et recommande la conduite à tenir, à venir.

 

Réflexion :

Un des avantages de la pratique étiopathique insuffisamment reconnu et exploité est le traitement préventif :

C’est à dire effectuer certains tests (de mobilité, de douleurs articulaires, etc.) pour chercher, trouver et débloquer des causes vertébrales avant que les conséquences douloureuses chroniques ne soient apparues (grâce aux capacités d’adaptation).

Cela éviterait au patient de connaître la douleur et de faciliter le déblocage d’une plus jeune lésion articulaire par l ‘étiopathe.

Par extension, cela permettrait d’éviter des accidents et arrêts de travail d’employés, des blessures avant ou pendant une compétition sportive.

Un autre aspect sous exploité via l’innervation inconsciente neurovégétative auprès des organes (déséquilibre ortho et para sympathique) : dysfonction de digestion et transit ; gynécologique, trouble du sommeil, stress, anxiété, déprime…

 

Principaux traitements éthiopatiques :

ORL :  sinusite, angine, otite, conjonctivite ; bronchite, asthme…

CARDIAQUE : tachycardie, hypertension artérielle…

GASTRO ENTEROLOGIE : vésicule biliaire, hépatite, hémorroïde, diarrhée, constipation, digestion difficile ballonnement, colite…

GENITO URINAIRE : cystite, énurésie, incontinence, fibrome, troubles du cycle, ménopause, prostatite, rapport douloureux…

COLONNE VERTEBRALE : cervicalgie, dorsalgie, lombalgie, sacralgie, torticolis, lumbago, névralgies d’Arnold, intercostale, céphalée…

MEMBRES : sciatalgie, cruralgie, pubalgie, névralgie cervico brachiale, tendinite, contracture, coxalgie, scapulalgie, syndrome du canal carpien, gonalgie, entorse…

AUTRES : dyssomnie, anxiété, déprime, migraine, zonas, vertige…

Show all timings
  • Lundi09:00 - 17:00
  • Mardi09:00 - 17:00
  • Mercredi09:00 - 17:00
  • Jeudi09:00 - 17:00
  • Vendredi09:00 - 17:00

Your request has been submitted successfully.